L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Article
M&A

Djula cède le contrôle à un chinois

PAR  | 26 mars 2020 | 635 mots - 17 conseil(s)
Djula

© Djula

La marque de bijoux de luxe aux 17 M€ de revenus cède 55,4 % du capital contre 27 M€, au groupe chinois coté à Shanghai, Yuyuan, lequel compte Fosun comme actionnaire principal. Il table sur l'ouverture de quinze boutiques d'ici un an.

Djula s’adosse à une société coté emblématique de Shanghaï pour s’implanter dans l’Empire du Milieu. Lancée en 1994 par Alexandre Corrot, la griffe en effet accueilli Yuyuan Jewelry & Fashion Group, filiale de Yuyuan, à son capital. Conseillé par Financière Monceau, le fondateur a cédé 55,4 % du capital contre 210 millions de yuans (environ 27 M€), tout en conservant le solde et son rôle opérationnel. Disposant d’un réseau de neuf boutiques dans le monde (Paris, Cannes, New York, Cannes et Los Angeles), dont une franchise à Doha, la cible gère également 80 points de vente, via les grands magasins comme les Galeries Lafayette et Harrods. Grâce à sa signature « glam rock », la marque parisienne, employant une trentaine de salariés repartis entre la France et les États-Unis, a réussi à séduire des stars comme Rihanna, Céline Dion etc. avec ses gammes de pièces allant de 400 € à 200 K€. S’appuyant sur la stratégie des KOL (Key Opinion Leaders) sur les réseaux sociaux, elle compte aujourd’hui plus de 10 millions d'abonnés sur diverses plateformes et génère 17 M€ de chiffre d’affaires.

Closing non impacté par le Covid-19

Mathieu Lemesle Financière Monceau

Mathieu Lemesle, Financière Monceau

« Pour tenir compte de la forte volonté de développement à l’international, nous avons rencontré, grâce à notre collaboratrice Xiangzhi Yue-Mercier et à notre réseau Translink CF, de nombreux investisseurs internationaux, notamment chinois et qataris. Un processus de sélection et négociation aura duré un peu plus d'un an pour identifier le meilleur partenaire », indique Mathieu Lemesle, associé de Financière Monceau. « Yuyuan va apporter un soutien financier à la marque, mais également un réseau et une compréhension approfondie des habitudes de consommation asiatique, et plus particulièrement en Chine. Le closing de la transaction n'est pas impacté par la crise sanitaire liée au Covid-19, ce qui témoigne de la confiance de chaque partie sur le potentiel de développement de la marque Djula en Chine ».

5,58 Md€ de revenus

Alexandre Corrot, Djula

Alexandre Corrot, Djula

Grâce au soutien de ce nouvel actionnaire, Djula ambitionne un développement accéléré avec une ouverture d’une quinzaine de boutiques dans les douze prochains mois dans les grande métropoles chinoises. Le choix de Yuyuan Group ne s'est pas fait par hasard. Le groupe chinois gère notamment de nombreux actifs immobiliers de commerce de proximité du jardin Yuyuan, patrimoine datant du XVIe siècle situé au centre de la vieille ville de Shanghai. Affichant une capitalisation boursière d’environ 29,5 milliards de yuans (3,8 Md€), il a réalisé un chiffre d’affaires de 42,9 milliards de yuans (environ 5,58 Md€) pour un Ebitda de 967 M€. Pour mémoire, en septembre 2018, le groupe chinois avait déjà démarré son projet d'internationalisation avec l’acquisition de 80 % du belge International Gemological Institute, spécialisé dans la certification de diamants, de pierres colorées et de bijoux, pour 108,8 M€. Quant à Yuyuan, à l'origine détenu par la municipalité de Shanghai, il a ouvert son capital en 2002, au conglomérat privé chinois Fosun, l'actionnaire de Club Med ou de Lanvin et Wolford.

Lire aussi :

Lanvin s'habille d'un nouvel actionnaire (22/02/2018)

Voir aussi :

Les acquisitions chinoises dans la mode et le luxe en France depuis janvier 2018

Les acquisitions chinoises dans la mode et le luxe en France depuis janvier 2018 © CFNEWS.net

Voir la fiche de : DJULA

Voir la fiche de : YUYUAN

Voir la fiche de : FOSUN GROUP

les intervenants de l'opération

Voir la fiche détaillée de l'opération