L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

TECH
M&A

[TECH] Mailjet tombe dans la boite d'un concurrent américain

PAR  | 22 octobre 2019 | 693 mots - 20 conseil(s)
Mailjet

© Mailjet

L'éditeur de création, envoi et suivi d'emails et de SMS s'adosse à Mailgun, l'un de ses principaux concurrents outre-Atlantique, détenu depuis peu par Thoma Bravo, VC de Chicago spécialiste du secteur de l'édition de logiciel. 

Alexis Renard

Alexis Renard, Mailjet

Après TextMaster, Mention ou encore Hivy (lire ci-dessous), Mailjet rejoint la liste des jeunes pousses issues d'eFounders, désormais entre les mains d'un industriel ou d'un fonds. Figurant parmi les premières sociétés créées au sein du start-up studio, qui en a accouchées de 22 autres depuis sa fondation en 2011, l'éditeur de création, d'envoi et de suivi d'emails rejoint désormais Mailgun. Il s'agit de l'un de l'un de ses principaux concurrents, basé à San Francisco et détenu depuis le début de l'année par Thoma Bravo, l'un des VC états-uniens spécialistes du marché du logiciel. Un fonds qui possède un engagement de capital d'investisseurs d'un montant supérieur à 30 Md$, et qui avait notamment mis la main sur un autre acteur hexagonal, Infovista (gestion de la performance des réseaux télécoms), il y a quelques années, racheté en 2016 par Apax Partners (lire ci-dessous). L'adossement de Mailjet, piloté par la banque d'affaires américaine Stiffel et qui porte sur 100 % des parts de la PME de 140 personnes, est entièrement financé en cash. « Thoma Bravo, dont nous avons rencontré l'équipe au printemps dernier, nous avait rangé parmi les cibles les plus évidentes et complémentaires de Mailgun, au moment où ils venaient tout juste de prendre une participation majoritaire », explique Alexis Renard, qui a pris les rênes de l'éditeur français en 2014. 

40 % de croissance, 13 M€ de revenus en 2018

Ce rapprochement industriel signe conséquemment la sortie de tous les investisseurs historiques, à l'instar d'Alven Capital, arrivé en 2012, d'Iris Capital et de Seventure Partners, qui lui ont apporté ensemble un peu moins de 15 M€, ou encore d'Entrepreneur Venture, intervenu en OC en 2018, à hauteur environ de 5 M€ (lire ci-dessous). Mailjet a profité de cette enveloppe pour mettre au point et commercialisé un nouvel outil, Passport, permettant la création d'emails marketing et transactionnels adaptables à tous les appareils, venant ainsi étoffer son catalogue de solutions. L'éditeur, rentable et revendiquant 13 M€ de revenus en 2018, propose aux PME et aux départements marketing des grands groupes des solutions tout-en-un de fonctionnalités collaboratives permettant à plusieurs services de compléter ou de valider le contenu d'un message. « L'adossement de Mailjet, qui n'avait plus vocation à lever beaucoup d'argent, met en avant tout aussi bien une complémentarité de produit, les outils de Mailgun étant adressés aux équipes techniques et aux développeurs, mais aussi géographique, Mailjet cherchant à se développer sur le sol américain », explique Quentin Nickmans, l'un des fondateurs d'eFounders. La part de l'international dans son chiffre d'affaires, de 65 %, est d'ailleurs un enjeu majeur de la PME parisienne, qui est également installée au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne, aux Pays-Bas, en Bulgarie, au Canada et au Vietnam. Mailjet apporte par ailleurs un portefeuille de 150 000 clients à Mailgun, ce dernier portant ainsi son nombre de références mondiales à 290 000.

Lire aussi : 

TextMaster prend langue avec un acquéreur (04/04/2018)

Mention surveillé en Suède (03/09/2018)

InfoVista signe avec un fonds tricolore (24/03/2016)

Mailjet choisit un tour obligataire (22/10/2018) 

Voir aussi :

Les acquisitions de sociétés Tech françaises par des Américains en 2019

Les acquisitions de sociétés Tech françaises par des Américains en 2019

Les acquisitions de sociétés Tech françaises par des Américains en 2019 (Mise à jour le 21/11/19) - © CFNEWS

Voir la fiche de : MAILJET

Voir la fiche de : MAILGUN

Voir la fiche de : THOMA BRAVO

BioTech, FinTech, MedTech... Suivez tous les deals et mouvements de la TECH sur les réseaux sociaux.