L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

AD Education dans la cour des grands Accès libre

Quatre ans après l’entrée en minoritaires de Cathay et Bpifrance, le groupe d’enseignement supérieur aux 120 M€ de revenus en 2020 est préempté pour 600 M€ par Ardian, soit 19 fois son Ebitda retraité.
Par  | 736 mots - 93 conseils
© AD Education

© AD Education

19 fois l’Ebitda, qui dit mieux ? Le secteur de l’éducation fait littéralement tourner les têtes, et le process qu’a connu AD Education témoigne de l’appétit incommensurable des investisseurs pour des actifs résilients, ayant démontré leur capacité à croître en dépit, et parfois un peu même grâce à la crise du Covid. Autant dire que les négociations menées tambour battant par Lazard, et Eurvad Finance, qui avait épaulé Cathay Capital dans son entrée en minoritaire avec Bpifrance dans le groupe d’enseignement supérieur il y a quatre ans (lire ci-dessous), ont réuni « le gratin » des fonds Large et Upper-mid, tant les cibles de plus de 500 M€ se font rares en ce moment. En phase 2, Ardian a dégainé une préemptive, coupant l’herbe sous les pieds de Wendel, Partners Group et Five Arrows, pour une valorisation de 600 M€, soit 19 fois l’Ebitda retraité et plus de 20 fois l’Ebitda comptable de l’entreprise aux 120 M€ de revenus en 2020, sur un périmètre consolidé tenant compte des acquisitions récentes en Allemagne, Italie et Espagne (lire ci-dessous). Le groupe d’éducation supérieure créé autour des écoles de Condé en 1984 a ainsi quasiment quadruplé ses revenus en cinq ans, et plus que sextuplé sa valorisation depuis la première ouverture de capital de son dirigeant Kevin Guenegan. Ce dernier cède donc la majorité à Ardian, tout en gardant une position de minoritaire significatif. La sortie totale de Cathay et Bpifrance ou leur retour en minoritaires devrait être tranchée lors de la signature du deal dans quelques jours.

Un secteur en ébullition

Si AD Education coche à la fois la case sectorielle, celle d’une croissance organique robuste de 20 % offrant une visibilité sur deux/trois ans, et enfin une croissance externe réussie sur des marchés à fort potentiel comme l’Allemagne, d’autres actifs du secteur de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle pourraient bien profiter de cette fenêtre de tir particulièrement favorable pour accélérer ou initier des process. Les plateformes d’e-learning ont sans surprise un avantage concurrentiel certain en ce moment. Après le rachat par Eureka d’Icademie annoncé il y a à peine deux jours (lire ci-dessous), l’ancien Forma-dis renommé Skill & You, contrôlé par Andera depuis deux ans pourrait bien lui emboîter le pas. Bien plus gros et revendiquant la place de numéro un européen de la formation à distance, après un build-up espagnol l’année dernière qui lui a permis de dépasser les 100 M€ de revenus, Skill & You serait en dernière ligne droite du process avec Providence Equity Partners (qui a cédé Galileo en début d'année), EQT et IK, d’après les sources de CFNEWS. Moins coté, le groupe d’écoles de management de sport Amos, qui avait fait entrer le britannique Educas en 2017 (lire ci-dessous) serait également en vente. Sur une verticale différente, Gema, la toute nouvelle école d’enseignement privé spécialisée en développement durable et intelligence artificielle qui vient tout juste d’ouvrir son capital en minoritaire à UI Investissement et Quadia (lire ci-dessous) réfléchirait déjà à un adossement majoritaire afin d’accélérer le déploiement de son concept avant qu’il ne soit repris par les grands opérateurs du secteur. Dans une analyse purement spéculative des observateurs du marché, l’appétit féroce pour les groupes qui ont déjà une taille critique pourrait peut-être donner des idées à la famille Azoulay, fondatrice du groupe Grandes Ecoles Spécialisées (GES) qui a ouvert son capital en minoritaire à LFPI en 2019 pour mettre la main sur Eductive. Enfin, si les métiers de la restauration et de l’hôtellerie sont particulièrement impactés par la crise sanitaire, le groupe suisse d'enseignement spécialisé en management hôtelier Sommet Education, dans le portefeuille d’Eurazeo depuis 2016, aurait réussi à garder des effectifs d’étudiants stables d’après les informations publiées par l’investisseur coté au troisième trimestre. Ce qui pourrait ouvrir une voie de sortie prochaine…

CFNEWS Newsletter

Tous les mercredis et lundis
Recevez tous les mercredis et tous les lundis toute l'actualité du capital-investissement, fusions-acquisitions, corporate finance.

Les principaux LBO dans les écoles en France depuis janvier 2019 © CFNEWS.net

Voir la fiche de : AD EDUCATION

Voir la fiche de : CATHAY CAPITAL PRIVATE EQUITY

Voir la fiche de : BPIFRANCE

Voir la fiche de : ARDIAN BUYOUT

Les intervenants de l'opération AD EDUCATION