L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

Article

CWF fait défiler deux nouveaux actionnaires

PAR  | 03 juin 2019 | 563 mots - 73 conseil(s)
Children Worlwide Fashion (CWF)

Children Worlwide Fashion (CWF) © Kids around

Children Worldwide Fashion (CWF)

Cinq ans après la prise de contrôle par Dzeta PE, le groupe vendéen de prêt-à-porter pour enfants recompose son actionnariat autour de son sponsor historique, de deux nouveaux entrants, Arkéa Capital et Raise Investissement, et du management qui monte à un quart du capital de l’entreprise aux 160 M€ de revenus.

Children Worlwide Fashion (CWF), le groupe vendéen de licences de marques de luxe de vêtements pour enfants, remodèle son tour de table. Dzeta Conseil qui avait repris la majorité du capital des mains du belge Artal en 2014 (lire ci-dessous) réduit sa participation à près d’un quart du capital, et accueille à ses côtés Raise Investissement et Arkéa Capital. Les trois financiers sont quasi à parité avec le management mené par Freddy Mallet, qui se relue à cette occasion, détenant conjointement avec Arkéa un peu plus de 50 % du capital. L’investisseur breton signe ainsi le deuxième deal de son nouveau fonds Arkéa Capital Managers, doté de 200 M€ et investissant des tickets compris entre 10 et 30 M€ (lire ci-dessous et voir sa fiche). Ce LBO est adossé à une dette senior arrangée par Hélia Conseil avec un levier de moins de 3 fois l’Ebitda.

Changement de périmètre 

Thomas Trideau Arkea Capital

Thomas Trideau, Arkea Capital

Le groupe basé aux Herbiers en Vendée, revendique la place de numéro un européen du prêt-à-porter enfant sous licence, luxe et haut de gamme. La société gère un portefeuille de neuf licences de marques (Givenchy, Lanvin, Chloé, Boss, Zadig & Voltaire, Little Marc Jacobs, DKNY, Karl Lagerfeld et Timberland) ainsi que quatre marques détenues en propre (Charabia, Billieblush, Billybandit et Carrément Beau). Présent dans 83 pays et plus de 2 500 points de vente, CWF a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires net de l'ordre de 160 M€, à comparer aux 152 M€ réalisés pour l’exercice 2013, servant de référence à la précédente opération. « Cette stagnation des revenus s’explique par la perte de licence de Burberry qui a internalisé sa gamme enfants et qui représentait à l’époque plus de 30 % du chiffre d’affaires du groupe. Hormis cette perte, l’entreprise a connu une croissance dynamique sur l’ensemble de ses licences et en a acquis de nouvelles », explique Thomas Trideau, directeur du bureau de Nantes d'Arkéa Capital.

L’entreprise, qui compte 800 salariés et réalise encore 80 % de son chiffre d’affaires en Europe, entend accélérer son implantation en Asie, en Amérique du Nord, et au Moyen Orient, se diversifier avec le lancement de nouvelles collections (accessoires et chaussures), et renforcer son canal digital, tout en poursuivant la conquête de nouvelles licences, comme elle l’a fait récemment avec Lanvin et de marques en propre avec l’acquisition de la griffe Charabia.

Lire aussi :

Plus de 200 M€ investis par Arkéa Capital en 2018 (05/02/2019)

CWF relooke son actionnariat (13/06/2014)

Voir aussi :

Les LBO en région Pays de la Loire depuis le début de l'année

Les LBO en région Pays de la Loire depuis le début de l'année - © CFNEWS

Les LBO en région Pays de la Loire depuis le début de l'année - © CFNEWS

Voir la fiche de : CHILDREN WORLDWIDE FASHION (CWF)

Voir la fiche de : DZETA CONSEIL

Voir la fiche de : ARKEA CAPITAL PARTENAIRE (ACP)

Voir la fiche de : RAISE

les intervenants de l'opération

Voir la fiche détaillée de l'opération