L'actualité du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture France - Corporate Finance et Private Equity

Article

Hana Group alimente un nouveau LBO

PAR  | 01 février 2019 | 800 mots - 50 conseil(s)
Hana Group UNE
Hana Group

L'opérateur de kiosques de produits alimentaires générant 300 M€ de revenus va quitter TA Associates pour rejoindre Permira, qui le valoriserait plus de 400 M€.

Hana Group s'apprête à restaurer son capital. Quatre ans après sa reprise à 70 % par TA Associates, ce leader mondial de la restauration en grande distribution, réalisant selon nos informations entre 35 M€ et 40 M€ d'Ebitda, va rejoindre Permira. Associé aux fondateurs et à l'équipe de management, ce dernier a, en effet, conclu un accord définitif en vue de devenir le nouvel actionnaire de référence de cet opérateur de kiosques de produits alimentaires dans les grandes surfaces et les zones de transport, plus connu sous la marque de cuisine japonaise Sushi Gourmet. Orchestrée par les équipes de Rothschild côté cédant et par celles de Cambon Partners et Alantra côté acquéreur, cette opération dont le closing est attendu pour la fin du deuxième trimestre 2019, valoriserait Hana Group entre 400 M€ et 500 M€. D'après nos sources, son financement serait assuré par BlueBay AM, via une unitranche de 200 M€.

Rencontre avec le management en amont du processus

Alexandre Margoline Permira

Alexandre Margoline, Permira

« Hana faisait partie depuis deux ans des sociétés que nous trouvions particulièrement intéressantes, explique Alexandre Margoline, partner chez Permira et responsable du bureau de Paris. La restauration, en particulier dans l'univers des sushis, est un secteur que nous connaissons bien compte tenu de notre parcours au côté du groupe japonais Akindo-Sushiro, qui bénéficie d'une position de leader mondial. En tant qu’investisseurs résolument tournés vers la croissance, nous avons été impressionnés par les performances historiques de croissance d'Hana et son potentiel important de développement. Cela nous a encouragés à travailler très en amont sur ce dossier et à rencontrer l'équipe de management en début d'année 2018, avant même que le processus de vente ne soit lancé. » Et c'est probablement cette avance qui lui a finalement permis de l'emporter face aux autres candidats intéressés, tels que Sagard, Advent, General Atlantic ou L Catterton.

300 M€ de chiffre d'affaires en 2018

Jacques Attal Hana Group

Jacques Attal, Hana Group

Fondé en 2012 par Laurent Boukobza et Jacques Attal, Hana Group qui a bouclé l'exercice 2018 avec un chiffre d'affaires de 300 M€ (au 30/06/2018) mais a depuis déjà bien progressé, notamment grâce au rachat de l'espagnol Masao au début du mois de décembre, nourrit désormais de nombreux projets. « Il y a encore plusieurs dizaine de milliers de corners disponibles dans les géographies core du groupe que sont l'Europe et les États-Unis et ce, aussi bien avec les clients existants qu'avec de nouveaux clients, assure Alexandre Margoline. Par ailleurs, Hana Group compte également travailler sur plusieurs leviers d'amélioration, en rendant son offre encore plus variée et attractive. Intervenant déjà dans les stands à sushis, la cuisine thaïlandaise et les pizzas, le groupe envisage, en outre, de développer de nouveaux concepts pour les grandes surfaces et n'exclut pas non plus de se déployer sur de nouveaux canaux de distribution, notamment en renforçant son offre digitale. »

Devenir le leader mondial des repas préparés sur place

Yann Coléou Hana Group

Yann Coléou, Hana Group

Fort du soutien de Permira, qui se portera à la tête d'environ 80 % de son capital, l'opérateur de kiosques de produits alimentaires qui gère aujourd'hui 14 marques et plus de 900 points de vente dans le monde, entend également jouer un rôle actif dans la consolidation de son marché. « Nous nous intéresserons de près aux nombreux petits groupes comparables à Hana Group que l'on recense aux États-Unis, en Allemagne et en Europe du Sud, confirme Alexandre Margoline. Hana a déjà prouvé par le passé sa capacité à faire des acquisitions et à les intégrer rapidement et efficacement. » Employant plus de 4 000 personnes dans 12 pays sous la houlette de Yann Coléou, cet ensemble, qui a, en effet, acquis son homologue américain Peace Dining Corp et ses quelque 90 M$ de chiffre d'affaires en juin 2016 (lire ci-dessous), espère ainsi s'imposer progressivement comme le leader mondial des repas préparés sur place. D'après nos sources, il réalisait jusqu'ici plus de 15 % de croissance par an.

Lire aussi :

Sushi Gourmet se sustente aux États-Unis (13/06/2016)

Voir aussi :

Les principales opérations dans la restauration depuis janvier 2018

Les principales opérations dans la restauration depuis janvier 2018

Les principales opérations dans la restauration depuis janvier 2018 - © CFNEWS

Voir la fiche de : HANA GROUP

Voir la fiche de : TA ASSOCIATES

Voir la fiche de : PERMIRA

les intervenants de l'opération

Voir la fiche détaillée de l'opération