L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Charles & Alice se régale d'un MBO ter Accès libre

Troisième LBO en quatorze ans pour le fabricant de desserts aux fruits de 160 M€ de chiffre d’affaires qui organise la sortie d’Equistone Partners Europe au profit de son actionnaire historique Crédit Mutuel Equity. Une opération qui le valoriserait entre 150 et 170 M€ selon nos sources.

- 30 conseils

La compote aiguise les appétits. Sitôt Equistone Partners Europe ayant manifesté son intention de céder sa participation de contrôle dans Charles & Alice, fonds et industriels se sont pressés autour de l’entreprise qui affiche aujourd’hui 160 M€ de chiffre d’affaires avec ses desserts aux fruits et autres spécialités gourmandes. Au détour d’un process où l’on évoque l’empressement de Sagard, PAI, Platinium, L Catterton, IK…c’est finalement Crédit Mutuel Equity, actionnaire de la société depuis 2007, qui a tranché avec une offre majoritaire, ferme et préemptive qui valoriserait la cible un peu moins de 170 M€ selon une source proche de l’acquéreur. Le financement de l’opération n’est pas arrêté et le closing de l’opération est attendu avant l’été. A l’occasion de ce MBO, le management emmené par Thierry Goubault se relue pour se porter de 20 % à 40 % du capital.

International et innovation

 Jean-Christophe Vuillot, Crédit Mutuel Equity

 Jean-Christophe Vuillot, Crédit Mutuel Equity

« Nous souhaitions absolument reprendre le contrôle de Charles & Alice, explique Jean-Christophe Vuillot, directeur chez Crédit Mutuel Equity. Nous avons accompagné la transformation de la société de PME en ETI et estimons qu’elle a encore beaucoup de potentiel. Nous souhaitions également préserver l’indépendance de cette entreprise française parce que c’est la feuille de route du management. Enfin, cette opération qui illustre nos capacités d’investisseur de long terme est un gage de stabilité vis à vis de la grande distribution ou de la RHF. » En 14 ans, le financier a accompagné la mue de la société d’abord Charles Faraud, devenu Charles & Alice après l’acquisition de Hero France en 2010 (lire ci-dessous) en accompagnant un MBI, puis un premier MBO en 2013, lequel avait vu l’entrée d’Equistone qui, selon nos sources, réaliserait un multiple de sortie supérieur à 3. Ces dernières années, la jeune marque qui enregistre une croissance annuelle de 5 % a déroulé son plan à l’international où elle réalise quelque 20 % de son chiffre d’affaires. Notamment, elle a percé aux États-Unis où elle s’est même dotée d’un outil de production. En parallèle, Charles & Alice a misé sur l’innovation, avec des succès divers mais une percée réussie dans l’univers des desserts à base de laits végétaux, un segment dans lequel elle s’est renforcée avec l’acquisition, il y a 18 mois, du néerlandais Happy Coco. « La marque jouit aujourd’hui d’une forte notoriété et ses produits nouveaux ont renforcé sa visibilité, soutient Jean-Christophe Vuillot. Charles & Alice a progressé face à de gros acteurs et, sur le segment des desserts aux fruits sans sucre ajouté, s’est imposé face à de grands noms, tant en marque blanche que sous sa marque propre. » Des positions que la société de plus de 400 personnes compte bien tenir, notamment en développant la MDD avec des contrats pluriannuels.

CFNEWS Newsletter

Tous les lundis et mercredis
Recevez tous les lundis et mercredis l'actualité du capital-investissement, fusions-acquisitions, corporate finance.

Les principaux LBO dans l'agro-alimentaire en France depuis janvier 2020 - ©CFNEWS.net

Les intervenants de l'opération CHARLES & ALICE (EX HERO FRANCE)