L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

M&A IT : les acteurs français plus offensifs à l’international Accès libre

PAR  | 937 mots

Sur les 28 cibles étrangères rachetées par les français, trois d'entre elles représentent 4,5 Md€ de chiffre d'affaires, sur un total de 4,8 Md€, selon le dernier baromètre IT d’AP Management.

« L’année 2010 a signé la reprise des fusions-acquisitions du secteur IT et s’est inscrite comme une année de transition après le net repli constaté en 2009 », résume Pierre-Yves Dargaud, président d’AP Management, conseil M&A spécialisé en IT, et auteur de ce baromètre annuel. « L’année a surtout été marquée par le retour de l’offensive des grands acteurs français du secteur à l’international », ajoute-t-il. Les éditeurs de logiciels et SSII français ont en effet été particulièrement actifs à l'étranger où ils ont racheté 28 sociétés pour 4,8 Md€ de chiffre d'affaires, un volume cinq fois supérieur au volume cumulé ces cinq dernières années. Mais ce chiffre est "gonflé" par trois opérations majeures cumulant à elles seules 4,5 Md€ de chiffre d'affaires : le rachat par Capgemini du brésilien CPM Braxis, la reprise de l'activité distribution d'IBM par Dassault Systèmes (enregistré fin 2009 dans la base CFnews) et enfin l'acquisition de Siemens IT Solutions en Allemagne par Atos Origin (lire nos articles ci-dessous).

Progression des volumes de 26 % en France

Dans l'Hexagone, la tendance aussi est encourageante. 119 sociétés ont changé de mains, contre 107 un an plus tôt, soit une hausse de 11 %. En volume, les rachats de sociétés françaises de logiciels et services informatiques ont progressé de 26 %, totalisant 924 M€, des opérations très franco-françaises puisque les acheteurs hexagonaux se sont adjugés 73 % des volumes face aux acheteurs étrangers, provenant majoritairement du UK, de Belgique et des US. Les SSII ont tiré la croissance du secteur ayant acheté 638 M€ des volumes, soit une hausse de 35 % par rapport à l'année passée, même si les éditeurs ne sont pas en reste. Avec une progression du nombre des opérations de 25 %, le secteur du logiciel retrouve en effet avec son niveau de 2008, pour un volume en augmentation de 10 % sur un an à 286 M€.

Manque d'appétit des fonds pour le secteur

Pierre-Yves Dargaud

Pierre-Yves Dargaud, AP Management

En revanche, les fonds boudent le secteur IT : seulement six sociétés ont accueilli un fonds de capital-transmission cette année (contre 10 en 2009 et 18 au moment le plus haut en 2007) pour un volume quasi stable à 101 M€ (vs 91 M€ l'an dernier). Confirmant la tendance constatée les autres années, le segment du capital-transmission ne pèse que 11 % du volume total des transactions. « Les fonds ont peu d'appétit pour ce marché largement dominé par les industriels. Ils sont souvent réfractaires aux business models du secteur des services qui, à l’exception des meilleurs, ne présentent pas les niveaux de rentabilité qu'ils attendent. Une tendance cependant beaucoup moins vraie pour les éditeurs de logiciel qui présentent souvent d’excellents cash flows et une forte visibilité de leurs revenus », explique Pierre-Yves Dargaud (photo).

Un marché très mid-market

En France, le marché reste dominé par de petites opérations - 78 % d'entre elles sont réalisées sur des cibles dont le chiffre d'affaires est inférieur à 7,5 M€, lesquelles comptent pour un tiers des volumes - et le secteur n'a enregistré aucun mega deal (supérieur à 75 M€) depuis maintenant trois ans. Cependant quelques opérations relativement significatives se sont démarquées cette année comme le rachat de l'éditeur Sophis (74 M€ de revenus) par l'anglais Misys pour 435 M€, celui d' ECS (69 M€ de chiffre d'affaires), filiale de la SG, par Econocom pour 210 M€ ou encore la prise participation de 59 % du fonds américain Francisco Partners au capital d' Emailvision (29 M€ de chiffre d'affaires), éditeur de logiciels de marketing de fidélisation, pour 46 M€ (lire nos articles ci-dessous).

94 deals enregistrés par CFnews

Les données compilées dans la base CFnews, sont relativement en ligne avec les chiffres présentés par AP Management (certains écarts sont notamment liés à des classifications différentes). 94 deals M&A sont recencés sur le secteur de l'IT en 2010, toutes catégories confondues (téléchargez le Tableau des deals M&A IT en 2010 en Pdf). Au total, 23 opérations sont enregistrées à l'international de la part des acteurs français (Téléchargez le Tableau des acquisitions à l'étranger par des sociétés IT françaises) et 15 SSII et éditeurs de logiciels français ont été acquis l'an passé par une société étrangère (Téléchargez le Tableau des acquisitions de sociétés IT françaises par des étrangers).

Un redécollage attendu en 2011

Si 2010 était une année de transition pour le M&A dans le secteur IT, le marché attend un redécollage en 2011, déjà amorcé au quatrième trimestre. « Les conditions semblent redevenir très favorables à une augmentation des opérations cette année, qui démarre sous de bien meilleurs auspices que l’exercice précédent, conclut Pierre-Yves Dargaud, notant notamment en ce début d’année, un retour des fonds de private equity sur le marché, l’appétit retrouvé des acheteurs industriels, le rebond attendu des dépenses IT par les grands donneurs d’ordre et surtout un regain de confiance et de visibilité après une longue période d’incertitude. »

Lire aussi :

Sophis s'adosse à Misys (12/11/10)

Société Générale négocie la cession de ECS (01/07/10)

Emailvision s'appuie sur un partenaire américain (03/08/10)

Capgemini brigue le marché brésilien (06/09/10)

Voir la fiche de : AP MANAGEMENT (APM)