L'actualité & Data du capital-investissement : transactions, LBO, M&A, Venture, Corporate Finance et Private Equity - Leader en France

CANVIEW

Sanlam signe sa JV avec Allianz et cède des filiales


© Pixabay

© Pixabay

JV Sanlam / Allianz : la naissance d’un géant de l’assurance en Afrique

Séisme dans le secteur des services financiers et de l’assurance : le sud-africain Sanlam et l’allemand Allianz viennent de porter sur les fonts baptismaux le plus grand acteur panafricain de l’assurance et des services financiers non bancaires. Cette joint-venture permettra aux deux groupes de combiner leurs opérations actuelles et futures sur le continent, en fusionnant leurs entités respectives dans les vingt-neuf pays africains où l’un des deux (au moins) est présent - à l’exception de la Namibie, qui sera incluse ultérieurement, et de l’Afrique du Sud, exclue de cet accord. Conseillé par PwC sur cette opération, l’assureur munichois détiendra une participation initiale de 40 % dans la co-entreprise (et pourra la porter jusqu'à 49 % maximum par la suite), son partenaire consolidant quant à lui, avec 60 % de participation initiale, sa position de premier assureur en Afrique. Le CEO n’a pas encore été nommé, mais la présidence tournante sera assurée successivement par Sanlam et Allianz, suivant une rotation biennale.  Plus de 2 Md€ (> 33 MdZAR) : c’est la valeur totale combinée de capitaux propres du groupe (CEV) que les deux leaders prévoient d’atteindre via leur JV. Source de synergies fructueuses, elle devrait offrir à leurs clients des solutions d’assurance innovantes, tout en générant de la valeur pour l’ensemble des parties prenantes, grâce à de plus grandes économies d’échelle, une présence géographique élargie, une part de marché renforcée et une offre de produits encore plus diversifiée. Ce partenariat devrait en outre accroître la pénétration de l’assurance vie et non-vie sur le continent, et favoriser l’inclusion financière sur les marchés africains à forte croissance.

 

Cession de trois de ses filiales au Royaume-Uni pour 179 M€

Par ailleurs, Sanlam se renforce sur le continent en finalisant la vente de trois de ses filiales au Royaume-Uni pour 179 M€ (153 M£). Sept mois après l’accord initial de vente, il cède ainsi ses activités britanniques de gestion d’actifs, d’investissement et de financement d’entreprises (Sanlam Private Investments UK Holdings Limited), ainsi que ses unités de gestion de patrimoine pour personnes fortunées (Sanlam Wealth Planning Holdings UK Limited) et de gestion des produits d’assurance, d’épargne et de retraite (Sanlam Life & Pensions UK Limited). Les deux premières unités rejoignent le portefeuille de fonds d’investissement gérés par Oaktree Capital Management, tandis que la dernière, Sanlam Life & Pensions UK Limited, passe sous le contrôle de l’assureur vie et retraite Chesnera, coté à la Bourse de Londres. À l’instar de sa fusion d’une partie de ses activités avec celles d’Allianz, ces transactions s’inscrivent dans la stratégie de renforcement du groupe sur le continent. En se  désengageant du Royaume-Uni, il obtient en effet des capitaux qu’il réaffectera ensuite à l’Afrique et à d'autres marchés émergents sélectionnés.

 

Santam, filiale de Sanlam, cède à Allianz ses parts dans San JV

Parallèlement, l’assureur généraliste sud-africain Santam, filiale de Sanlam, cède pour 120,5 M€ (126,8 M$) sa participation de 10 % au sein de la joint-venture San JV - qu’il codirigeait aux côtés de Sanlam Emerging Markets - à Allianz Europe BV. Créée en 2015, la cible est une société d’assurance vie et générale active dans vingt-cinq pays africains. Dans le cadre du lancement de la co-entreprise Sanlam / Allianz, Sanlam Emerging Markets cèdera également ses 90 % de parts au sein de San JV à cette entité nouvelle-née. Allianz apportera quant à lui l’ensemble de ses actifs africains, y compris la part de 10 % de San JV qu’il vient d’acquérir, à la nouvelle co-entreprise. Pour Sanlam, la transaction entre sa filiale Santam et Allianz devrait contribuer à étendre ses activités d’assurance spécialisées à la co-entreprise, tout en réduisant simultanément le risque de concentration sur son bilan et le besoin de capitaux supplémentaires pour soutenir son expansion future en Afrique.

 

 

Retrouvez tous les articles sur : ALLIANZ

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :