L'actualité & Data du capital-investissement : transactions, LBO, M&A, Venture, Corporate Finance et Private Equity - Leader en France

CANVIEW

Asie : GoTo, MC-UBSR, La Trobe Financial, Amagi, Xverse...


© GoTo

© GoTo

Internet: GoTo (Indonésie)

Basé à Jakarta, le géant de la tech indonésien GoTo devrait réaliser son IPO le 4 avril prochain sur la plateforme boursière du pays pour une levée au moins de 1,1 Md$ (environ 15,2 milliards de roupies indonésiennes). L’opération, qui pourrait valoriser la cible plus de 28 Md$, intervient dans le cadre d'un nouveau régime réglementaire en Indonésie autorisant une séparation de capital social et de droit de vote, qui permettra aux fondateurs d'être dilués au capital mais tout en conservant le contrôle. L’IPO se réalisera également au moment de volatilité accru et au milieu de la tourmente due à la guerre en Ukraine qui secoue les marchés financiers. Issu de la fusion en mai 2020 de deux licornes locales, l'application de moto-taxis Gojek et la société de l’e-commerce Tokopedia, le nouveau mastodonte technologique en Asie du Sud-Est visera à émettre jusqu'à 52 milliards de nouvelles actions dans une fourchette d’offre entre 316 roupies et 346 roupies chacune. Pour mémoire, la société avait réussi l’an dernier une levée de plus d'1,3 Md$ avant son IPO, auprès d'une série d'investisseurs, dont le lead était Abu Dhabi Investment Authority avec un ticket de 400 M$, suivi par Google, SoftBank Vision Funds 2, Tencent, Temasek et Fidelity International (lire aussi notre chronique précédente). GoTo compte aujourd’hui trois principales activités : le VTC, l’e-commerce et les services financiers via une seul super-application all in one. Selon le prospectus d'introduction en bourse, la société indonésienne, employant 8 100 salariés dont 6 400 en Indonésie, réunissait 2,5 millions de chauffeurs et 14 millions de commerçants en septembre dernier, présents sur trois pays : Indonésie, Singapour et Vietnam. Dans la région, elle a deux concurrents principaux, le singapourien Grab, coté au Nasdaq pour une capitalisation boursière de 14 Md$, et le singapourien Sea, coté à New York pour une capitalisation boursière de près de 70 Md$.

Services Financiers & Immobilier : KKR / Mitsubishi-UBS Realty (États-Unis / Japon)

© MC-UBSR

© MC-UBSR

Le GP américain KKR, doté de 429 Md$ d’actifs sous gestion au 30 juin 2021, poursuit son développement au Japon dans l’immobilier avec l’acquisition de Mitsubishi Corp - UBS Realty (MC-UBSR). Et ce, via sa filiale 76KK, pour 230 milliards de yens japonais (2 Md$), auprès du conglomérat local Mitsubishi et du suisse UBS Asset Management. L'acquisition renforce la présence de KKR au Japon et étend son activité immobilière mondiale de 41 Md$ à 55 Md$. Fondée en 2000 en tant que JV entre Mitsubishi et UBS AM, MC-UBS, pionnier dans le segment de foncière dans l’archipel, la cible gère aujourd’hui près de 1 700 milliards de yens (environ 15 Md$) avec une équipe de 170 salariés. Elle se dote notamment de deux foncières cotées à Tokyo :  Japan Metropolitan Fund Investment Corporation (JMF) et Industrial & Infrastructure Fund Investment Corporation (IIF). La première, avec environ 1 300 milliards de yens (11 Md$) d'actifs sous gestion au 31 août dernier, investit dans les actifs dédiés aux commerces, bureaux, des hôtels et d'autres actifs situés dans des zones urbaines. La seconde, avec environ 500 billion de yens (4 Md$) d'actifs sous gestion au 31 janvier dernier, se concentre sur les actifs industrielles et d'infrastructure. Concernant ces deux véhicule, KKR acquerra les parts de JMF et IIF actuellement détenues par Mitsubishi au prix du marché. L'acquisition renforce significativement la présence de KKR au Japon, où KKR est présent depuis 2006 avec une équipe actuelle de 135 personnes. KKR dispose aujourd’hui de deux outils principaux d’investissements immobiliers principalement aux États-Unis: KREF (KKR Real Estate Finance Trust), foncière cotée à New York et spécialisées dans les prêts hypothécaires, et KREST (KKR Real Estate Select Trust), foncière cotée au Nasdaq et dédiées aux dettes immobilières. Pour cette opération, Simpson Thacher & Bartlett et Nagashima Ohno & Tsunematsu étaient conseillers juridiques de KKR et Sumitomo Mitsui Banking Corporation étant conseiller financier. UBS Investment Bank a agi en tant que conseiller financier exclusif pour Mitsubishi, UBS-AM et MC-UBSR. Nishimura & Asahi a été le conseiller juridique de Mitsubishi, Mori Hamada & Matsumoto pour UBS-AM, Anderson Mori & Tomotsune pour MC-UBSR.

Automobile : GM / SoftBank / Cruise (États-Unis / Japon)

Le constructeur américain General Motors (GM), déjà actionnaire majoritaire depuis 2016 de Cruise, société spécialisée dans les véhicules autonomes, va débourser 2,1 Md$ pour racheter les parts détenues par le japonais Softbank Vision Fund 1. L’américain, qui détient désormais 80 % de Cruise, s’engage à garder la promesse d’un investissement de 1,35 Md$, faite par SoftBank en mai 2018. Pour mémoire, SoftBank avait promis un investissement d’une somme de 2,25 Md$ en deux tranches. La première tranche étant de 900 M$ injectée en 2018, la seconde tranche d’un montant de 1,35 Md$ sera versée lors du déploiement commercial de véhicule autonomes. Concrètement, cette ligne de financement sera destinée à un service de robotaxis sans chauffeur de sécurité à San Francisco, en Californie. Fondée en 2013 et basée à San Francisco, la société n’a pas à l’instant un projet d’IPO.

Services Financiers : La Trobe Financial (Australie)

Brookfield Asset Management va acquérir, via son véhicule Brookfield Business Partners, le prêteur non bancaire et gestionnaire d'actifs australien La Trobe Financial pour environ 1,1 Md$, The Blackstone Group réalisant sa sortie du capital. L’acquéreur devrait financer l'investissement initial avec environ 765 M$ de capitaux propres, le véhicule Brookfield Business Partners mettant un ticket d’environ 250 M$ et le reste provenant de partenaires institutionnels. La transaction devrait être finalisée ce deuxième trimestre. Fondée en 1952, La Trobe Financial gère 13 Md AU$ des fonds de crédit pour le compte de plus de 50 000 investisseurs particuliers, principalement destinés aux crédits immobiliers pour propriétés résidentielles. Le mois dernier, le Reuters a rapporté que Brookfield pourrait réaliser une opération de spin-off sur sa branche de gestion d'actifs en une société publique. La division AM, qui investit pour le compte de clients institutionnels, gère 690 Md$ d'actifs dans l'immobilier, les infrastructures, l'énergie renouvelable et la transition, et le crédit.

TMT: Amagi (Inde)

© Amagi

© Amagi

Basé à New York et Bangalore, Amagi, spécialiste dans la solution publicitaire pour les médias et le streaming, lève 95 M$ pour son nouveau tour de table sur une base de valorisation de plus d’1 Md$. Le tour est mené par Accel Partners et suivi par Norwest Venture Partners et Avataar Ventures. Revendique une audience de plus de 2 milliards de personnes, la société, fondée en 2008, fournit des solutions de diffusion et de publicité ciblée dans le cloud pour les chaînes de télévision et plateformes de streaming. Elle dispose d’un portefeuille de 500 marques de contenu, soit plus de 800 chaînes de diffusion et plus de 2000 livraisons de chaînes sur sa plateforme dans plus de 40 pays. Présent à New York, Los Angeles, Toronto, Londres, Paris, Singapour, Amagi possède des opérations de diffusion à New Delhi et un centre d'innovation à Bangalore.

3D : Xverse (Chine)

Basée à Shenzhen, la société chinois Xverse, créateur de plateforme de contenus en 3D, lève 120 M$ pour son premier tour de table. L’opération est menée par Sequoia Capital China avec la participation de nouveaux investisseurs Temasek Holdings et CPE. Gaorong Capital, 5Y Capital et GL Ventures remettent au pot. Fondée en 2021, Xverse utilise des technologies comme la réalité augmentée, l’image fusion, les ordinateurs hautes performances, le codage audio-vidéo et des algorithmes pour développer des infrastructures et des outils informatiques en 3D, afin de promouvoir la consommation et le style de vie axés sur la technologie 3D. La société ambitionne soutenir la transformation en 3D pour des secteurs divers tels que le divertissement, les réseaux sociaux, le marketing et l’e-commerce. Pour rappel, l'année dernière, elle avait levé 40 M$ dans le cadre de son tour d’amorçage auprès de GL Ventures, Tencent, Gaorong Capital et 5Y Capital. Gartner a rapporté que d'ici 2026, environ 25 % de la population mondiale passera au moins une heure par jour dans le métaverse pour du travail, de l'achat, de l'éducation, des médias sociaux ou du divertissement.

Et aussi :

Le groupe français Air Liquide va réaliser un investissement de 300 M€ pour la construction de quatre unités de production de gaz industriels de très haute pureté au Japon, destinés à moderniser la production de semi-conducteurs dans des bassins industriels de l'électronique. La première doit être opérationnelle fin 2022.

Bonne semaine !

Une information à nous soumettre pour cette chronique Asie ?

Écrivez nous à chao.zhang@cfnews.net

Retrouvez également les précédentes chroniques Asie, Amérique Latine et Afrique et toutes les Chroniques.

 

Retrouvez tous les articles sur : KKR , UBS

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :