L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

TECH

[TECH] Coronavirus : les start-up se mobilisent (en continu)

PAR  | 25 mai 2020 | 4229 mots

Les acteurs institutionnels, économiques et les grands groupes font preuve d'initiatives pour lutter contre la propagation du Covid-19. Les start-up ne sont pas en reste, pour soulager le travail du personnel médical, faciliter le suivi scolaire à domicile ou doper la production de solutions hydroalcooliques. La rédaction vous propose quotidiennement un tour de France des actions et des projets. 

National :

  • 25 mai 2020. Le site Testezmoi.fr, spécialisé dans la vente d'autotests tels que ceux pour le dépistage du VIH de l'intolérance au gluten, commercialise, depuis le jeudi 21 mai, des autotests sérologiques Covid-19. Ces tests d'orientation au diagnostic permettent la recherche d'anticorps au virus et affichent un résultat en dix minutes. Le site, qui revendique une fiabilité à 99 % pour ces nouveaux tests, a suscité une forte demande : au pic de la journée de lancement, il enregistrait une commande par minute. 
  •  14 mai 2020. Moffi, start-up lilloise créée en 2016, proposant un service dédié à la mobilité des salariés, réadapte sa plateforme pour aider ses clients à gérer le retour de leurs salariés au travail. Ainsi, ces derniers peuvent réserver leur poste de travail, via leur application. Quant à leur direction, elle a la possibilité de limiter l'accès aux locaux en fixant une jauge quotidienne à ne pas dépasser ou des créneaux horaires pour gérer les flux. Par ailleurs, les employés peuvent également se déclarer en télé-travail, signaler quand ils sont malades (afin de prévenir ceux qui les ont côtoyés pour organiser leur placement en quarantaine le cas échéant. L'application Moffo.io peut être utilisée par des entreprises de 50 à 10 000 salariés.
  • 13 mai 2020. Six fintech spécialisées dans le recouvrement s'associent pour préserver l'avenir et les relations entre les entreprises pendant et après la crise. Le collectif Smart Recouvrement, lancé par GCollect, Aston ITF , Libeo , Trésoria, StreamMind et Factomos , doit permettre à leurs clients de se faire payer rapidement tout en privilégiant le dialogue au bras de fer. Les six fintech prévoient ainsi de proposer des solutions afin de faciliter le règlement des factures ou encore de s'appuyer sur des innovations pour rendre accessible les outils. 
  • 13 mai 2020. Les éditeurs de logiciels et de solutions Internet ne sont pas épargnés par la crise économique, selon une enquête de Tech In France. Ils s’attendent en effet à un recul de 12 % sur un an de leur chiffre d’affaires du premier semestre, principalement en raison de nouveaux contrats en baisse de 25 % alors que leur revenu récurrent devrait limiter la casse à -2,8 %, indique l’association professionnelle, qui a interrogé 103 entreprises du 23 avril au 6 mai. 38 % constatent que 7 % de leurs clients actuels tentent de renégocier les contrats et 35 % relatent même des interruptions de contrat (pour 6% des clients). Une même proportion fait état d’allongement des délais de paiement. Pour faire face à cette situation, le secteur a recours à 57 % aux mécanismes de report de charges, à 46 % au prêt bancaire garanti par l’Etat (PGE), à 38 % à l’avance du crédit impôt recherche (CIR) et à 21 % au prêt bancaire traditionnel. Seules 13 % ont choisi ou pu faire appel à leurs actionnaires.
  • 05 mai 2020. L'incubateur et start-up studio RedStart a mis en place depuis la première semaine de confinement en mars plusieurs initiatives pour venir en aide aux start-up, en créant Act For Entrepreneurs. Ce collectif réunit plus de deux cents signataires, parmi lesquels plusieurs business angels, qui interviennent à travers des augmentations de capital accélérées. « Cela concerne des sociétés en phase de lancement, en cours de création, qui ne sont pas éligibles aux dispositifs mis en place par le gouvernement », explique Arnaud Mournetas, président de RedStart. Le site est édité par Kryptown, qui permet aux investisseurs de glisser le ticket de leur souhait via des SPV (Special Purpose Vehicule), dont la dotation varie de 20 K€ à 50 K€, après un processus de sélection, et une phase de due deals financières accélérée. Trois sociétés sont par ailleurs en cours de levée, une quinzaine sont à l'étude, RedStart ayant déjà reçu une centaine de demandes de financement. Act For Entrepeneurs propose également un soutien opérationnel gratuit, des services offerts par plusieurs de ses partenaires, comme des entretiens avec Kanopée Avocats, de l'accélération commerciale proposée par Qantic ou encore l'accès à des experts en coaching, en management et en expertise comptable, mis à disposition par Baby Vc.
  • 30 avril 2020 : Deux semaines après avoir lancé Founders Future #Act, une enveloppe de 1 M€ pour financer l'amorçage de projets à impact en période de Covid19, partout en France, Founders Future a dévoilé ses quatre premiers projets signés, dont le ticket individuel n'a pas été précisé : Minute Pharma, une plateforme de livraison de médicaments (partenaire des pharmacies) ; Marmelade app, un organisme de formation 100% mobile avec une association Covid (bureaux, CRH, Retail) créée en partenariat avec PWC. La société est dans les 100 start-up sélectionnées par Challenges ; CibleR, SaaS marketing qui a lancé le bon d'achat solidaire sur Sauve ton Commerce et qui numérisera le petit commerce post-covid ; BougeChezToi, cours de sport à domicile à travers les réseaux sociaux. Deux projets associatifs ont également été lancés : #lesvisièresdelespoir par 3Dnatives et Collectif Solidaire qui distribue des repas aux soignants.
  • 28 avril 2020. Beecome, plateforme de communication sécurisée point à point en temps réel, intègre les outils nextgen audio-vidéo, de gestion documentaire et de formation. Extrêmement mobilisé face au Covid-19, ce membre très actif de l’écosystème EdTech France, a  rapidement fait bouger les lignes afin de donner la possibilité aux écoles, universités et organismes de formation d’assurer un maximum de continuité pédagogique, mais aussi et c’est la nouveauté, de consolider une offre  Entreprise. C’est depuis le 16 mars une nouvelle vingtaine d’entités qui fonctionnent maintenant à 100 % en distanciel. La philosophie de Beecome permet à tous les types de publics, tant les administrateurs que les utilisateurs, de recourir à un large panel d’outils comme la visioconférence ou l’enseignement multicanal, les groupes de travail interactif ou les communautés thématiques.
  • 27 avril 2020. xRapid Group et Medisur pensent déjà au déconfinement. Après avoir mis gratuitement à disposition son IA d’analyse des tests sérologiques Covid-19, xRapid Group s'associe à Medisur pour développer la solution xMcovid. Cette dernière permettra aux entreprises de déchiffrer, grâce à l'IA d'xRapid Group, les tests sérologiques de diagnostic mis au point par Medisur. 
  • 24 avril 2020. Tilli , le réseau de couturier(e)s à domicile s’est mobilisé dès les premiers jours du confinement, pour fabriquer, en priorité, des masques destinés au personnel soignant. En se faisant le relais de cette initiative auprès de tous ses "Tillistes" à travers la France (une cinquantaine), une production de masques et de blouses a été lancée à l’échelle nationale, pour palier à la pénurie qui touche toutes les personnes qui sont au service des autres, de nous tous. Tout le réseau Tilli est passé à l’action en rejoignant notamment le groupe facebook #MaskAttack, qui compte aujourd’hui plus de 9000 membres, pour fournir un complément de protections contre le corona virus. « Nos Tillistes combinés au groupe Mask Attack nous amène à plus de 10 000 personnes qui échangent au quotidien sur le groupe Facebook pour synchroniser les offres et les demandes par région. Les livraisons se font entre voisinages. Une aide soignante passe récupérer le colis dans l’escalier d’un couturier », explique Beryl de la Bouchère, sa fondatrice, qui avait relevé 1,2 M€ auprès de business angels il y a peu (lire : Tilli retouche son capital )
  • 23 avril 2020. Covidom, l'application de télésuivi des patients Covid-19, s'ouvre gratuitement à l'ensemble des médecins et des infirmiers libéraux en France métropolitaine afin de faciliter le déconfinement. Développée par Nouveal en collaboration avec l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), cette application permet de télésurveiller plus de 60 000 patients porteurs du virus ou suspectés de l'être. Novo Nordisk et Johnson & Johnson, la Poste et Malakoff Humanis se sont associés à Nouveal pour mettre gratuitement à disposition la solution - via un formulaire en ligne - à l'ensemble des professionnels de santé de ville, prenant ainsi en charge l'intégralité des coûts liés à cette opération, à l'image du développement ou encore de la maintenance de l'application.
  • 16 avril 2020. Antoine Prigent, ex-partner chez Impact Partenaires et co-fondateur, l'été dernier, de Dinita (habitat partagé et accompagné pour personnes âgées) lance avec Maxence Petit, son associé, entre-citoyens.fr. Le site met en relation des personnes fragilisées avec des citoyens qui se portent volontaires pour faire les courses de première nécessité, promener le chien, apporter leur aide en informatique ou un peu de réconfort (via un échange téléphonique). Lancée le week-end dernier, la plateforme s'enorgueillit déjà d'une communauté de 300 membres. « Le voisinage est une ressource très précieuse », rappelle Antoine Prigent.
  • 16 avril 2020. Le venture studio Waoup et M2care, sa filiale dédiée à la santé et à la nutrition ont décidé de soutenir en priorité les professionnels de santé les moins bien protégés : ambulanciers, infirmières à domicile, aidants ou encore personnels d'Ehpad. Les deux entités ont récolté et acheminé 500 000 masques chirurgicaux à destination des infrastructures de la région. D'autres types de matériels - blouses, respirateurs et thermomètres- vont suivre. En plus du sourcing et de l'acheminement du matériel, Waoup et M2care ont industrialisé la production de visières intégrales, avec Addev Materials et en ont offert 300 visières aux personnels soignants. Afin d'augmenter de manière significative et rapide la protection des soignants, Waoup et M2care lancent un appel aux dons du grand public sur KissKissBankBank, afin de financer l'achat des matières premières ainsi que le coût de production et de livraison des visières. L'objectif annoncé est de collecter 5000 € de dons, qui permettront de financer 1000 visières. A ce jour, ils ont déjà collecté 2670 €.
  • 10 avril 2020. Le réseau de business angels WeLike met en place un ensemble de dispositifs pour soutenir ses participations, mais aussi pour investir et s'investir dans de nouveaux projets de levée de fonds. Les porteurs de projets innovants et en recherche de financement pour investir dans l'avenir sont ainsi invités à pitcher devant les membres du réseau en audition libre. Au programme , le 16 avril : une heure d'atelier en accès libre de 09h00 à 10h00, deux heures d'auditions en accès libre de 10h00 à 12h00, trois heures de coaching et formation offertes. Les entrepreneurs intéressés sont invités à contacter Thibaut Baudry, tandis que Martin Cornud est chargé d'accueillir les potentiels nouveaux membres du réseau.
  • 9 avril 2020. La Fabrique by CA - structure du Crédit Agricole dédié à l'accompagnement, la création, et au financement de start-up - sort Loop, une place de marché qui permet aux agriculteurs et producteurs de vendre directement aux consommateurs leur production via le site web loop-market.fr . L'objectif est de soutenir les agriculteurs n'ayant plus les circuits habituels de distribution : restaurants, cantines, marchés. Une commission de 3% couvre la solution de paiement et les frais de maintenance du site (Loop ne gagne pas d’argent). Dès la semaine prochaine le site sera ouvert aux consommateurs. Pour l'heure, Loop s'attache à développer son catalogue de produits.
  • 2 avril 2020. Investisseurs et entrepreneurs de la tech françaises se mobilisent pour améliorer le quotidien des soignants du coronavirus. En participant au financement et à l’envoi non pas de masques ou de respirateurs, mais de repas de qualité. L’opération Un Bon Repas pour Bien Soigner, mise en œuvre par la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France, est née à l’initiative du professeur Jean-Benoit Arlet, responsable de l’unité Covid-19 de l’hôpital européen Pompidou à Paris, qui a sollicité des amis entrepreneurs. Les deux repas quotidiens sont préparés et acheminés à prix coûtant par des partenaires. Le financement repose sur une campagne de dons, à laquelle ont déjà participé 360 Capital, Breega, Cathay, Daphni, Gaia, Kerala, Partech, Serena, Ventech, Weber Investissements et Benoist Grossmann (Idinvest) côté investisseurs, ainsi que des entrepreneurs comme Emmanuel Jayr (Goom Radio), les dirigeants de Kantox, Pierre Khoury et Lucien Besse (Shippeo), Pierre Maréchal (TVTY) ainsi que des fondateurs de sociétés du French Tech 120 souhaitant rester anonymes.
 Dès le 23 mars, l’hôpital européen a reçu ses premiers déjeuners et dîners, puis le dispositif fut étendu à 460 repas quotidiens. Les dons reçus ont permis de livrer aussi les hôpitaux de Mulhouse (150 repas/jour) et Bordeaux (640 repas/jour). D’autres hôpitaux et EHPAD d’Île-de-France en profiteront prochainement, mais les organisateurs espèrent un déploiement dans d’autres régions de France si les moyens le permettent.

Auvergne Rhône-Alpes :

  • 17 avril 2020 - Nouvelle initiative du lyonnais Woonoz qui offre aux employeurs, pour leurs salariés, une formation en ligne à la cybersécurité. La généralisation du télétravail, souvent dans l'urgence, augmente l'exposition des entreprises aux risques cyber. Capitalisant sur une formation existante, le lyonnais a confié à Inquest, une filiale du groupe Stelliant spécialisée en conseil et management des risques, une actualisation du contenu au contexte du confinement pour adapter le parcours de formation proposé aux employeurs et à leurs collaborateurs. Celui-ci est accessible aux entreprises, collectivités, services de L’État et associations sur simple demande : www.woonoz.com/solidarite-cybersecurite/
  • 15 avril 2020. HUB612, la structure d'accompagnement de starts-up de la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes, s’est réorganisée et innove pour animer la communauté des 40 starts-up qu'elle héberge à Lyon, Grenoble et en Suisse. Et porte toute son attention sur la santé des jeunes pousses à qui elle apporte en outre son soutien, en matière de communication notamment, quand celles-ci se mobilisent pour faire face à la crise causée par le Covid-19. Ce qui est le cas de certains d’entre elles comme Entraides, qui a mis à disposition des mairies un espace dédié pour lutter contre l’isolement ou MyFormality qui a mis en place une hotline Covid-19 pour répondre aux questions juridiques et financières des jeunes entreprises... D’autres, comme Cocoom ou Gryzzly, mettent respectivement à disposition gratuitement pendant la crise une plateforme de communication interne collaborative et un chatbot de suivi de projet. Redfox Finance quant à lui, offre déjà un guide de sortie de crise…
  • 27 mars 2020. Athelics 3D : Ce jeune fabricant de crosses de biathlon et de pistolets à tir sportif personnalisés s'est lancé dans la production de masques de protection pour les personnels de santé dans les hôpitaux.
  • digiSchool : L'éditeur de contenus éducatifs en ligne, soutenu par Creadev et Sepfi, souhaite favoriser la réussite des élèves du CP à la terminale par la mise en ligne de contenus pédagogiques, malgré le confinement et la fermeture des établissements scolaires, aux examens et concours nationaux. Pour préparer au mieux ces derniers, qui seront reprogrammés à une date ultérieure, la PME lyonnaise a mis en place une offre d’abonnement à 1 €/ mois pendant un an.
  • LumApps : La plateforme lyonnaise, possédant également des bureaux à Singapour, à Francfort et au Canada, propose désormais ses suites collaboratives de Google et de Microsoft, en accès libre pour les sociétés qui doivent placer leurs salariés en télétravail, et faciliter la communication interne en situation d'urgence. Pour rappel, la solution développé par l'éditeur, appuyé par Goldman Sachs Growth, Bpifrance, Idinvest Partners, Eurazeo ou encore Iris Capital permet d'accéder à tous les contenus, informations, documents, applications métier ou encore moteur de recherche
  • Woonoz : Le lyonnais à l’origine des Projet et Certificat Voltaire pour l’orthographe, propose, depuis le début de la fermeture des écoles, un accès gratuit à ces sites. Pour mémoire, la société rhônalpine, en LBO avec Evolem et BNP Paribas Développement, a conçu ces programmes pour favoriser la remise à niveau en orthographe.

Bourgogne Franche-Comté :

  • AFULudine : Le fabricant jurassien de lubrifiants écologiques pour l'industrie, les artisans et le grand public, qui a levé l'an passé auprès d'Invest PME, BFC Croissance et Innovation ou encore Crédit Agricole Franche-Comté, a bénéficié d'un arrêté préfectoral pour se lancer dans la production de gel hydroalcoolique au profit des centres hospitaliers de la région, mais aussi des caissières de supermarché.

Bretagne :

  • 27 mars 2020. Olnica : Habitué à lutter contre la contrefaçon, Olnica s’attaque désormais également au coronavirus. Le concepteur rennais de poudres fonctionnant comme des marqueurs à code unique a pris l’initiative de transformer une de ses chaînes de production pour fabriquer du gel hydroalcoolique pour le personnel de santé.
  • Hemarina : La biotech finistérienne développant des transporteurs d’oxygène, a proposé récemment sa molécule, une hémoglobine extracellulaire issue d’organismes marins, au Comité Scientifique réuni autour du Président de la République, pour lutter contre le Coronavirus. Sponsorisée par Crédit Mutuel Innovation, plusieurs family offices et réseaux de business angels comme Finistère Angels, cette jeune pousse cherche à restaurer rapidement une oxygénation optimale de l’organisme du patient

Île-de-France :

  • 31 mars. Sidetrade aide les PME confrontées à la dégradation des durées de paiement de leurs clients. L’éditeur français coté de logiciels de gestion financière de la relation entre fournisseurs et clients ouvre gratuitement jusqu’au 30 juin sa solution aux entreprises dont le chiffre d’affaires est compris entre 8 et 500 M€. Les PME, pour qui Sidetrade a adapté cette solution dédiée à l’origine aux grands comptes, sont particulièrement vulnérables à l’allongement des délais de paiement, dans un contexte délicat marqué notamment par les difficultés à envoyer et réceptionner des factures et courriers de relance, à joindre des débiteurs à cause des mesures de confinement ou encore à garder le contrôle sur les arriérés. L'offre, utilisant des algorithmes d'apprentissage automatique, inclut l’envoi dématérialisé et en illimité de lettres de relance interactives aux débiteurs et la mise à disposition d’échéanciers de paiement pour gérer les cas difficiles.
  • 30 mars 2020. H4D : Alors que les hôpitaux de plusieurs régions françaises sont saturés par l’afflux des malades atteints du Covid-19, le concepteur d'outils de télémédecine, notamment soutenu par Open CNP, Aviva Ventures et LBP France depuis 2016, a installé le 20 mars dernier l'une de ses Consult Station® (un cabinet médical connecté) dans le centre de santé de La Croix Rouge à Villeneuve-la-Garenne. L'objectif est d'apporter une solution complémentaire pour lutter contre l’épidémie, à un territoire souffrant de l’absence de médecins généralistes, et identifié comme désert médical. 
  • Mirakl : L'éditeur de logiciels de place de marché internet clé en mains, financé par Bain Capital, 83North Capital, Felix Capital et Elaia Partners, a lancé cette semaine la plateforme stopcovid19.fr, validée par le Ministère de l’Économie et des Finances, pour faciliter la distribution des produits de première nécessité, comme les gants, les masques, les blouses et le gel hydroalcoolique. La jeune pousse parisienne, également basée à Londres et Munich notamment, réserve l'accès de cette plateforme uniquement aux professionnels de santé et aux institutions publiques.
  • 27 mars 2020. Kappa Santé et son spin off Kap-Code : L'entreprise de recherche clinique sous contrat, spécialisée en épidémiologie et dans les interventions en santé publique, ainsi que le jeune éditeur, né au sein du groupe, qui analyse les expériences des patients sur les réseaux sociaux et sites au profit des laboratoires, ont décidé de mettre leur expertise en commun pour lutter contre la propagation de la mésinformation. Ils ont en effet créé une plateforme, Epilogue, qui proposera chaque semaine un récapitulatif des fausses actualités circulant en ligne, et une liste des actions, initiatives et recommandations des institutions publiques, ainsi que des entreprises

Nouvelle-Aquitaine : 

  • 31 mars 2020. Contrôlée par Ciclad, l'entreprise Inovelec installée en Dordogne, en Corrèze et en Lot-et-Garonne a été réquisitionnée pour augmenter par près de 15 fois sa production de composants électroniques pour la fabrication de respirateurs artificiels. 

Occitanie : 

  • Eldo Travo : La PME toulousaine facilitant la gestion de la relation entre les prospects et les professionnels du bâtiment a mis gratuitement à disposition de ces derniers l'accès à la plateforme pour collecter des témoignages clients, un audit complet sur le référencement local de l'artisan et une formation aux réseaux sociaux. Soutenue par Irdi Soridec Gestion, M Capital Partners ou encore Christophe Courtin, elle se rémunère traditionnellement via un service premium fourni aux artisans qui souhaitent bénéficier d’un mini-CRM.
  • 27 mars 2020. Innovative Community : Cette jeune pousse toulousaine, qui s'est lancée en 2014 comme plateforme collaborative, pour les particuliers, de produits innovants, contribue également à l'effort national. Recentrée vers les professionnels, elle met à disposition gratuitement des entreprises sa suite d'outils collaboratifs, pour favoriser l’émergence de nouvelles idées et les interactions au sein des sociétés. Le Groupe La Dépêche, Thales ou encore Altran figurent parmi ses clients. 
  • SchoolMouv : À l'instar de son homologue lyonnais digiSchool, le concepteur toulousain de vidéos pédagogiques pour le collège et le lycée, sponsorisé par M Capital Partners, Matmut Innovation, Swen Capital Partners, Kima Ventures ou encore Angelsquare, a ouvert tous ses contenus pour un prix mensuel de 1 €.

Pays de la Loire :

  • 15 avril. Après avoir lancé un appel aux dons pour finaliser son candidat médicament visant à traiter les infections à coronavirus, dont celle au Covid-19 (voir ci-dessous), Xenothera annonce un partenariat avec le LFB afin d'en fabriquer le premier lot de recherche clinique. le XAV-19 est un mix d'anticorps protecteurs visant à neutraliser le virus et réduire la réaction inflammatoire sans aggravation de la pathologie due aux anticorps du patient. Le programme XAV-19 vient de recevoir une subvention de 200 K€ de la Région Pays de Loire.
  • 31 mars 2020. En Direct des Eleveurs, jeune pousse nantaise productrice de lait, donnera 2000 charlottes au personnel soignant de sa région. Au portefeuille de Starquest Capital, l’entreprise réunit des éleveurs rémunérés au moins 2000 euros par mois grâce à un circuit court et mesure le bien être animal et l’incidence de son activité sur l’environnement.
  • 27 mars 2020. Xénothéra : Spécialisée dans la fabrication d’anticorps polygonaux produits à partir du cochon mais « humanisés », la biotech nantaise se concentrait historiquement sur une application chez les patients greffés. Mais la jeune pousse a découvert que ces anticorps étaient efficaces pour traiter les infections virales. Financée notamment par les investisseurs Pays de la Loire Développement (Sodero Gestion), Pays de la Loire Participations (Siparex), Starquest Capital et des réseaux de business Angels, l’entreprise a lancé un appel aux dons.

Lire aussi : 

Coronavirus : Les acteurs économiques se mobilisent (en continu) (26/03/2019)

BioTech, FinTech, MedTech... Suivez tous les deals et mouvements de la TECH sur les réseaux sociaux.