L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture
Corporate Finance et Private Equity

TECH

[TECH] Sogelink fait des plans avec son ex

PAR  | 13 novembre 2019 | 812 mots - 68 conseil(s)
Sogelink UNE

© Sogelink

Après trois ans avec l’éditeur lyonnais de solutions logicielles pour les professionnels du BTP et 40 M€ de revenus, Naxicap cède le contrôle à son actionnaire précédent, Keensight Capital. Mais le fonds reste à bord pour la nouvelle étape visant l'international.

Après trois ans au capital Sogelink, Naxicap Partners a décidé de le remettre sur le marché, mais de remonter à bord. A l’issue d’un process compétitif rondement mené par Oaklins, la société créée en 2000 par Ignace Vantorre et aujourd’hui dirigé par Fatima Berral est en passe de signer pour un LBO 4 avec Keensight Capital. Pour avoir compté parmi ses actionnaires entre 2013 et 2016 (lire ci-dessous), ce dernier connaît bien l’éditeur lyonnais de plateformes logicielles pour les acteurs de l’écosystème des infrastructures, des chantiers et du patrimoine qui table sur plus de 40 M€ de revenus cette année avec un Ebitda de 22 M€. Il remplace aujourd’hui Naxicap comme majoritaire, lequel réinjecterait un peu moins de 60 M€ dans l’opération (après avoir misé un peu plus de 60 M€ en 2016 ; lire ci-dessous). La dette a été fournie par Hayfin. Aucun élément financier n’a été révélé mais le multiple retenu serait (bien) au-delà des standards actuels du secteur.

Visées à l’international

Jean-Michel Beghin

Jean-Michel Beghin, Keensight Capital

Pour la première fois, Sogelink a été proposé à des investisseurs étrangers. Selon nos informations, Accel KKR, Eurazeo et Goldman Sachs figuraient outre Keensight Capital parmi les bidders sélectionnés à l’issue de la phase 1 de ce process disputé. Rien d’étonnant à cela, selon le banquier d’affaires qui a orchestré la vente de cet actif « en avance d’un an sur ses prévisions » : « Sogelink propose en effet aux acteurs du secteur du BTP, hétérogènes mais interdépendants, des plateformes logicielles qui leur permettent de travailler de façon unifiée », explique Eric Felix-Faure, associé Oaklins. Et le lyonnais s’est taillé une part de choix sur le marché hexagonal où il fait figure de leader. « Aujourd’hui, Sogelink entre dans une nouvelle phase de développement et se tournera davantage vers l’international prédit Jean-Michel Beghin, managing partner, Keensight Capital. Dans un secteur en forte croissance du fait du retard énorme de ses acteurs en matière de digitalisation, la société va naturellement poursuivre sa croissance sur le marché national et envisage de se développer au-delà des frontières, éventuellement par acquisitions. »

Extension du champ d’intervention

Fatima Berral, Sogelink

Fatima Berral, Sogelink

Sogelink, qui se targue d’une croissance annuelle moyenne supérieure à 20 % au cours des dix dernières années, est passé de 32 à 38 M€ de revenus entre 2016 et 2018. « Moins élevée qu’aux débuts de la société, la croissance, à deux chiffres, reste soutenue et nous nourrissons de grandes ambitions », précise Fatima Berral, sa CEO depuis le printemps dernier. Avec Naxicap Partners, elle a redéfini sa feuille de route et son positionnement sur le marché. Initialement positionné sur la gestion des travaux à proximité des réseaux, Sogelink a élargi son champ d’intervention en amont et en aval, notamment par le biais d’opérations de croissance externe. « Avec Springeo, nous avons mis la main sur Scodify, une solution d’intégration de plans dans les systèmes d’information grâce à l’IA, tandis qu’Axea Réseaux est spécialisé dans les innovations relatives aux techniques de mesures topographiques et Carothèque, repris en début d’année, dans la gestion de la problématique amiante », énumère la CEO. De fait, nous disposons d’une offre globale pour l'ensemble de l’écosystème du BTP. » Pour Angèle Faugier, managing partner chez Naxicap Partners, l’entreprise « qui s’était bien développée en trois ans » , avait en outre « franchi une étape technologie importante » avec la migration de son infrastructure sur le cloud public et celle de ses plateformes vers une version modulaire, renforçant ainsi sa « scalabilité ». « Il nous fallait monétiser cette étape auprès de partenaires financiers qui comprendraient la portée de ce saut technologique, d’où cette orientation vers des fonds spécialisés, et qui nous permettraient de poursuivre l’aventure à leurs côtés. »

Lire aussi :

Sogelink construit un 3e OBO (16/12/2016)

Nouveau chantier pour Sogelink (17/04/2013)

Voir aussi :

Les opérations dans le secteur de l'édition de logiciels pour le BTP depuis 2018

Les opérations dans le secteur de l'édition de logiciels pour le BTP depuis 2018

Les opérations dans le secteur de l'édition de logiciels pour le BTP depuis 2018 - © CFNEWS

Voir la fiche de : SOGELINK

Voir la fiche de : NAXICAP PARTNERS

Voir la fiche de : KEENSIGHT CAPITAL

les intervenants de l'opération

Voir la fiche détaillée de l'opération
BioTech, FinTech, MedTech... Suivez tous les deals et mouvements de la TECH sur les réseaux sociaux.