L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Bio c’Bon repris par un acteur de la grande distribution Accès libre

Le sort du troisième réseau de distribution avec ses 107 points de vente, générant 130 M€ de revenus, en RJ depuis début septembre, a été scellé par le TC de Paris en faveur de Carrefour, devançant Zouari et Biocoop. Le groupe emmené par Alexandre Bompart qui accélère en centre urbain et envisage 5 Md€ de revenus sur le bio, met sur la table 60 M€ .
Par  | 573 mots - 33 conseils
© Bio c' Bon Le Chesnay

© Bio c' Bon Le Chesnay

Quelques semaines après l’annonce du rachat du réseau Bioazur (lire ci-dessous), Carrefour frappe un gros coup en remportant la reprise de l’enseigne Bio c’Bon, troisième réseau de magasins spécialisés en France en parts de marché derrière Biocoop et Naturalia. L’enseigne, en redressement judiciaire depuis le 8 septembre, avait d’ailleurs suscité l’intérêt de ses deux principaux concurrents qui avaient tous les deux présenté des offres auprès du Tribunal de Commerce de Paris. Biocoop s’était allié pour l’occasion avec l’enseigne Marcel & Fils pour une reprise de 72 magasins pour Biocoop et de 33 pour Marcel & Fils. Quant à Naturalia, filiale du groupe Casino, elle avait déposé le 15 septembre une offre conjointe aux côtés d'un acteur bien connu de la distribution française, Bernardo Sanchez Incera, ancien dirigeant de Monoprix, mais l’a retirée mi-octobre invoquant des « zones d’ombre » du dossier. Enfin, la famille Zouari, actionnaire de Picard, a également présenté une offre de reprise après avoir abandonné ses négociations exclusives de rachat en juin (lire ci-dessous), en découvrant l’ampleur du passif de l’enseigne Bio’C Bon. Mais le Tribunal a donc tranché en faveur de l’offre de Carrefour, de loin la mieux-disante financièrement, avec une valorisation de l’actif à 60 M€, et socialement avec une reprise de la quasi-totalité des effectifs d’un millier de salariés pour les 107 points de vente français.

Objectif 5 Md€ en 2022 pour le bio

Alexandre Bompard, Carrefour

Cette acquisition permettra à Carrefour d’accélérer le développement de sa présence dans la distribution spécialisée bio en centre urbain, avec le réseau de distribution Bio c’Bon, alliant un concept de magasin contemporain et une offre adaptée aux centres urbains dans des emplacements premium. Avec ses 130 M€ de revenus, le réseau Bio c’ Bon vient ainsi renforcer le pôle des magasins bio spécialisés après l’acquisition de So.bio (avril 2019, 23 magasins à ce jour) et de la société BioAzur (octobre 2020, 5 magasins à ce jour). « Aujourd’hui, notre ambition est de conserver le réseau, l’enseigne, les équipes, les convictions de Bio C’Bon et de combiner ces valeurs à celles de So.bio, qui sont compatibles et complémentaires, a déclaré Alexandre Bompard, le P-dg de Carrefour, dans une lettre adressée aux salariés de l’enseigne reprise. Bio C’Bon sera l’enseigne des magasins bio, urbains, premium, de moyen format et l’enseigne So.bio sera l’enseigne des magasins de périphérie, de grande taille. »  Ce renforcement des magasins bio est conduit en parallèle de l’expansion de l’offre bio digitale, menée avec l’acquisition de Greenweez (2016), de Planeta Huerto en Espagne (octobre 2018) et de Sorgente Natura en Italie (octobre 2019). Le distributeur dirigé a affiché 1,4 Md€ de chiffre d’affaires pour ses différentes gammes de produits bios au premier semestre 2020 en croissance de 25 %, sur un chiffre d’affaires global de 38 Md€ pour les six premiers de l’année. Il affiche un objectif de 5 Md€ de chiffre d’affaires sur ce segment à horizon 2022.

CFNEWS Newsletter

Tous les mercredis et lundis
Recevez tous les mercredis et tous les lundis toute l'actualité financière du capital investissement - Corporate Finance et Private Equity

Les principales reprises à la barre du tribunal depuis janvier 2020 © CFNEWS.net

Mise à jour : 03/11/2020

Voir la fiche de : BIO C' BON