L'actualité & Data du capital-investissement : transactions LBO, M&A, Venture Corporate Finance et Private Equity

Courtepaille boit le bouillon


Courtepaille

Courtepaille

Les LBO dans la restauration se sont souvent révélés indigestes pour les sponsors et la crise sanitaire rend la potion encore plus amère. Courtepaille, qui avait déjà eu raison de Fondation Capital lors du lender-led de 2015 (lire ci-dessous), a fini par user la patience d’ICG, son créancier depuis 2011 puis actionnaire majoritaire depuis cinq ans. Le fonds britannique, qui avait mandaté Lazard pour trouver une porte de sortie de sa participation, n’a finalement pas eu le temps de mener le process à son terme face à la dégradation des comptes du spécialiste de grillades, qui aurait perdu près de 40 % de ses revenus pendant le confinement. Non éligible à un PGE en raison de difficultés antérieures à la crise sanitaire (et d'une histoire bancaire chaotique), Courtepaille a (...)
bones